Rebel Diwana

REBEL DIWANA
Avec Shuheb Hasan: chant / Nicholas Vella: claviers / Murad Ali Khan: sarangi / Natallino Neto: basse / Arthur Alard: batterie / Titi Robin: guitares, voix, direction artistique / Guillaume Dubois: son

"Certains volent par jalousie
et d'autres pour survivre;
Certains se voilent par honte,
d'autres par fierté;
Certains se battent par colère,
d'autres pour la justice.
Pourquoi tu ne m'appelles pas?
Je veux boire à ta source.

Kurban-e-dil, mon kurbani,
L’exil est ton refuge, rebelle.
Mon exil, mon kurban"

Après 20 albums et 30 années de concerts de par le monde, Titi Robin éprouve le besoin d’affirmer le fond de son engagement esthétique en brisant, de manière paradoxale et résolument iconoclaste, les clichés liés à la forme de son expression artistique. 
Son discours n’a jamais été attaché aux instruments ou aux orchestrations mais au langage mélodique et rythmique et à la philosophie qui les sous-tend. 

Pour ce spectacle spécifique, qui sera créé en résidence à l’Epicerie Moderne à partir de janvier 2017 et présenté aux Nuits de Fourvière le 5 juillet 2017, comme pour le disque qui suivra, il choisit d’emprunter à la culture occidentale dominante la puissance sonore de certains de ses instruments emblématiques (guitares électriques, basse, batterie, claviers), tout en faisant le pari d’une radicalité préservée et revendiquée de son discours esthétique. 

Ce qu’il ressent, de plus, de l’évolution de la société et du monde, avec sa part de violence, le pousse à vouloir répondre avec une parole musicale puissante.

La Méditerranée, dont les rives nord sont le socle culturel de l’Europe, l’Orient et l’Asie, berceaux de son inspiration, sont traversés de tremblements sociaux et politiques, et Titi Robin a le désir d’embrasser et d’évoquer dans son art la part humaine et sensible de ces bouleversements.